fr
MAKING SUCCESS STORIES HAPPEN

Les conseils et actus Morgan Philips

Retrouvez ici l'ensemble de nos astuces, conseils et informations utiles pour les recruteurs, professionnels et candidats.
Découvrez nos articles, interviews, podcasts, études des salaires et les dernières évolutions du marché de l'emploi.

Les 3 types de doute de soi qui sont en fait des signes de réussite

Les 3 types de doute de soi qui sont en fait des signes de réussite

Doutez-vous parfois de vous, de vos réussites et de vos accomplissements ? Selon Jessica Stillman, il s’agit en fait de véritables signes de réussite.

04/04/2022 Retour à tous les articles

Le succès n'est pas comme la température : il n’existe pas d'outil de mesure que vous pouvez agiter et obtenir une lecture objective de votre réussite. Le succès est auto-défini, et il y a beaucoup de preuves anecdotiques que beaucoup d'entre nous, y compris de nombreux entrepreneurs qui réussissent en apparence, sont assez nuls pour juger de notre succès.

Les humains sont naturellement faits pour se concentrer sur le négatif. Cela nous a permis de rester en vie à l'époque où le danger pouvait surgir à tout moment. Mais aujourd'hui, notre tendance à surpondérer les problèmes et à tenir les réalisations pour acquises signifie que beaucoup de gens se retrouvent dans la position étrange d'avoir un sacré succès mais d'être toujours aveugles face à celui-ci.

Évaluer votre réussite nécessite un examen de conscience et une réflexion. Mais cela reste compliqué pour beaucoup de personnes. Vous pourriez penser que ceux qui réussissent sont pleins de confiance et de bonne humeur ininterrompue. Mais ce n'est pas ce que la science nous révèle. En effet, certaines formes de doute de soi sont en fait des signes de succès. Si vous les ressentez, vous devriez vous féliciter de vos progrès et non vous culpabiliser à cause de vos doutes.

1. L'humilité intellectuelle

Vous souvenez-vous de l'époque où vous étiez un jeune grincheux de 14 ans et vous pensiez tout savoir et les adultes étaient tous stupides et déconnectés ? Saviez-vous vraiment tout à ce moment-là ?

Nous pouvons tous regarder en arrière et rire de notre arrogance juvénile, mais il est facile d'oublier de continuer à se rappeler que vous avez probablement tort la plupart du temps en tant qu'adulte aussi. L'arrogance intellectuelle était une chose quand vous étiez adolescent, mais selon de nombreux scientifiques et certaines des personnes les plus intelligentes du monde des affaires, elle est tout aussi ridicule quand vous êtes adulte.

Être prêt à douter de vos croyances et à entendre des points de vue alternatifs et de nouvelles preuves est un signe d'intelligence. Ce type d'humilité intellectuelle vous aide à apprendre plus rapidement, à repérer les fausses nouvelles, à vous connecter ouvertement et honnêtement avec les autres et à devenir plus tolérant face à la différence. Ne pas être sûr de ce que vous croyez peut être inconfortable, mais c'est aussi le signe d'un esprit mature.

2. Le syndrome de l'imposteur

Peut-être avez-vous entendu parler de l'effet Dunning-Kruger. Ce principe psychologique souvent cité stipule que les plus incompétents sont souvent les plus confiants parce qu'ils n'en savent pas assez pour comprendre à quel point ils sont incompétents. De plus, beaucoup d'entre nous ne considèrent pas le revers de la médaille de Dunning-Kruger : si l'ignorance peut engendrer une confiance non méritée, alors l'avancement des connaissances peut conduire au doute.

Si vous vous inquiétez de votre niveau de compétence, c'est en fait une bonne indication que vous comprenez suffisamment bien votre domaine pour voir toute sa complexité, mais que vous n'êtes pas encore installé dans la complaisance intellectuelle. Et votre doute de vous-même est susceptible de vous pousser vers une plus grande excellence. C'est peut-être pour cette raison que les recherches montrent que ceux qui déclarent souffrir du syndrome de l'imposteur réussissent mieux au travail.

3. La remise en question de la valeur du "succès" lui-même

L'herbe a toujours l'air plus verte ailleurs. 

Beaucoup de gens recherchent le "succès" dans le monde - de gros comptes bancaires, des titres de poste fantaisistes, l'estime de leurs pairs - sans se demander si c'est vraiment ce qu’ils recherchent et aspirent. Le résultat est que beaucoup d'entre nous passent nos premières années à se battre pour atteindre quelque chose qui, une fois que nous l'avons, nous fait réaliser que nous poursuivions les mauvais objectifs depuis le début.

Si vous avez atteint ce stade, c'est bon signe. Cela montre que vous avez maintenant la stabilité et la conscience de soi nécessaires pour commencer à réfléchir à vos vraies valeurs et à définir votre propre voie.

Comme Brianna Wiest l'a observé sur Thought Catalog, "lorsque vous commencez à vraiment réussir, vous commencez également à réaliser à quel point cela importe peu. Vous commencerez à réaliser que ce n'est pas la réponse à vos problèmes et que vous appréciez également les gens. Le vrai succès consiste à réaliser que le succès n'est pas tout ce que les gens pensent qu'il est, et c'est un privilège de pouvoir le savoir.”

Article inspiré de l’article 3 Kinds of Self-Doubt That Are Actually Signs of Success par Jessica Stillman pour Inc Magazine.